Dans le monde sans en être

« L’avenir de l’école ne s’écrira pas à la craie ! »

C’est en 2010 que Luc Chatel, alors ministre de l’Education nationale, prédisait : « L’avenir de l’école ne s’écrira pas à la craie ! » Cinq rentrées plus tard, le gouvernement français se lance dans la mise en place de son 12e plan numérique pour l’école. Le numérique, une réponse adéquate à la « crise » du système scolaire ? Rien n’est moins sûr…

En effet, les Mardis des Bernardins sont revenus cette semaine sur l’impact effectif qu’a le numérique sur les pratiques scolaires. Il apparait que l’outil numérique n’est pas en soi une réponse. Il est nécessaire de le penser dans un contexte plus large. La vraie question est donc plutôt : à l’heure de la transition numérique, quelle école voulons-nous ? C’est en repensant le système scolaire dans la dynamique virale actuelle que nous parviendrons à concevoir une école numérique qui fait sens.

Avec la participation de :

  • Jean-Michel Fourgous, chargé de la mission parlementaire sur la modernisation de l’école par le numérique et maire d’Elancourt
  • Pierre Giorgini, président recteur de l’université catholique de Lille et auteur de La Transition fulgurante
  • Gemma Serrano, docteur en théologie et co-directrice du séminaire de recherche « Ecole et République »

Pour approfondir le débat, c’est par ici.

 

Retrouvez-nous la semaine du 6 octobre, autour d’une question similaire, à savoir : “L’homme et le robot au travail : quelle relation inventer ?

 

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS