Dans le monde sans en être

Le pasteur amoureux a perdu sa houlette, Alberto Caeiro.

Pessoa pasteur amoureux

Alberto Caeiro (Fernando Pessoa),
Le Gardeur de troupeaux,
Traduit du portugais par Armand Guibert,
Poésie/Gallimard, nrf.

2 réponses à “Le pasteur amoureux a perdu sa houlette, Alberto Caeiro.”

  1. p. Denis

    Merci pour ce poème tiré d’un des recueils les plus remarquables de Fernando Pessoa.

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS