Dans le monde sans en être

Octave de la Nativité, Béni soit l’Enfant, Éphrem le Syrien.

Bible éthiopienne.

Béni, Béni, Béni ! Il nous a béni de toute bénédiction par sa Naissance, à notre tour bénissons-le pour  l’immensité de son don ! Éphrem le Syrien, diacre et poète du IVe siècle, entraîne notre cœur dans une louange sans fin. Béni, Béni, Béni !

“Afin de ne pas dérouter ceux qui le verraient par son immensité,
Il s’est rapetissé de l’univers à la Terre des Hébreux,
Et de toute cette Terre à la Judée, et de la Judée à Bethléem,
Jusqu’à ce qu’enfin il remplît le sein exigu de Marie ;
Puis, telle une petite graine en notre jardin,
Une petite lueur en notre pupille,
Il est apparu, s’est répandu, remplissant le monde entier.”

Extrait de Éphrem de Nisibe,
Hymnes sur la Nativité,
Sources Chrétiennes n°459, Cerf, Paris.

(si la liseuse n’apparaît pas, téléchargez le pdf)

Télécharger (PDF, 19.07MB)

 

 

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS