Dans le monde sans en être

Haïti, quatre ans après le cataclysme

HAITI12 janvier 2010, un séisme anéantissait Port-au-Prince, sa région et la ville de Jacmel. La catastrophe a causé la mort de 400 000 personnes et a précipité le reste de la population dans la promiscuité.

Le 11 janvier 2010, Haïti était un des pays les plus pauvres d’Amérique. Son gouvernement commandait un Etat faible, instable, incapable d’assurer les services publics les plus élémentaires.

Le séisme a détruit ce qui restait de cet Etat, anéantit ce qui fonctionnait encore et causé des souffrances inimaginables.

Des profondeurs je crie vers toi…

Mais Haïti ne se résume pas à cette tragédie. C’est surtout un peuple courageux, très religieux, à la richesse morale, spirituelle et culturelle.

Haïti est le premier pays noir à avoir obtenu l’indépendance. En 1804, les esclaves révoltés ont battu l’armée de Bonaparte venue rétablir le système esclavagiste de Saint-Domingue. La Révolution française avait aboli l’esclavage. Napoléon voulait le rétablir. Les noirs se sont révoltés et ont infligé à l’Aigle sa première défaite… une humiliation vite oubliée.

L’amour de la liberté est omniprésente dans la culture haïtienne. Une culture riche faite de peintres, de musiciens et d’écrivains. Reconnu dans le monde entier, l’art haïtien exprime aussi les difficultés que ce pays a endurées : années de dictatures puis d’instabilité, misère du peuple, exil de la diaspora… L’âme haïtienne est parfois mélancolique, mais toujours remplie d’espérance et de joie.

L’Académie française ne s’est pas trompée est accueillant en son sein Dany Laferrière : écrivain haïtien installé au Québec, qui est un des plus grands écrivains haïtiens. Il occupe le siège d’Alexandre Dumas fils, petit fils du Général Dumas né en Haïti. Avec Dany Laferrière, c’est Haïti qui entre sous la Coupole et c’est la culture haïtienne qui fait désormais partie intégrante de notre grande culture francophone !

Quatre ans après le séisme, le pays est en pleine reconstruction. Le gouvernement du Président Michel Martelly fait un important travail pour relancer l’économie, attirer les investisseurs et permettre au peuple de recevoir une éducation. Pour la première fois, un gouvernement a mis en place l’école gratuite et obligatoire. C’est une grande révolution porteuse d’espérance pour ce pays.

Un évènement fort a eu lieu ce jour du 12 janvier 2014 : le Pape François a annoncé que Monseigneur Chibly Langlois, évêques des Cayes et Président de la Conférence des évêques d’Haïti, sera créé cardinal le 22 février prochain ! Il sera le premier cardinal haïtien !

MgrLangloisC’est un événement exceptionnel qui ne tardera pas à être commenté et explicité. Il est lourd de sens et il exprime certainement la volonté du Pape d’aller vers les périphéries du monde : loin des grands centres puissants, plus près du peuple de Dieu.

Haïti est un pays au peuple très croyant et très pratiquant qui a connu milles épreuves : l’Eglise qui est en Haïti pourra apporter de grandes leçons d’espérances à l’Eglise universelle !

 Charles Vaugirard

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS