Dans le monde sans en être

Tous saints !

D’où me vient donc l’idée saugrenue de conclure mes mails, sms, lettres, fax et autres conversations écrites ou orales d’un original « sois saint ! » ?

En effet, je pourrais rester sur un banal « à bientôt », ou griffonner un rapide « FSS » 1 Fraternel Salut Scout comme tout le monde.
Mais non. La banalité est sans saveur, le conformisme ne respecte pas notre personnalité, alors que l’originalité fait pétiller les yeux d’un brin de malice et donne le sourire. Et ça, j’aime bien !
Et s’il n’y avait que la forme pour me plaire… Mais vous rendez-vous compte du fond du message ?

« Sois saint ! »

C’est un appel à vivre ce que nous sommes, à rechercher le meilleur en tout, à prier Dieu sans cesse ! C’est tout simplement… une invitation au BONHEUR !
Et puis, j’ai pris conscience d’autre chose à propos du fond du message : Dostoïevski écrit que “la beauté sauvera le monde”, il n’est pas temps de le contredire, simplement de le paraphraser. Je pense que c’est la sainteté qui sauvera le monde !
Il y a peu cette définition de la sainteté que j’ai apprise auprès de mes louvettes m’est venu à l’esprit : « faire toujours de son mieux, avec le sourire ».
La sainteté et la joie, je pourrais vous en parler des heures, mais cette petite phrase-là, discutable comme tant d’autres je le sais, résume si bien ma pensée, que je m’arrêterais-là pour aujourd’hui !

Un mot seulement. L’habitude fait rouiller. Alors je dois faire attention : utiliser trop souvent ces petits mots sans leur faire faire d’exercices les rendront aussi fades que « à bientôt ! ». Une seule solution : lorsqu’on invite les gens à la sainteté, il faut soi-même marcher sur ce chemin.

E Ultreïa !

DominusVobiscum

 

Notes :   [ + ]

1.  Fraternel Salut Scout

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS