Dans le monde sans en être

Pousse des cris de joie

rameaux

Avec la Messe des Rameaux, nous entrons dans la Semaine Sainte. Notre participation à la liturgie manifeste que nous voulons résolument suivre Jésus le Christ, notre Seigneur : « dans sa passion jusqu’à la croix pour avoir part à sa résurrection et à sa vie[1]. » Dis autrement, marcher à sa suite nous engage vis à vis de Lui et de notre quartier.

Dans ma paroisse nous avons pris l’habitude aux Messes du matin de processionner avec un âne pour le plus grand bonheur des petits et des grands, mais aussi pour mieux comprendre qui est notre roi de gloire…

En entrant triomphalement à Jérusalem, assis sur un ânon au milieu d’une foule en liesse, Jésus accomplit la prophétie de Zacharie : « Sois transportée d’allégresse, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici, ton Roi vient à toi. Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, sur un ânon le petit d’une ânesse[2]… » L’Agneau de Dieu monté sur l’ânon est le même qui sera immolé sur la croix pour notre salut. N’ayons pas peur : il est doux et humble de cœur… Suivons-le il est le chemin la vérité et la vie… Et réjouissons-nous car notre salut est proche.

Bon dimanche des Rameaux et de la Passion, bonne Semaine Sainte à tous !

Pod

 

 

 

[1] Missel Romain, monition pour la procession Rameaux.

[2] 9,9.

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS