” Et pourtant on est encore là.”

oui, mais dans quel état… ?

Merci pour ton édito !
Mais si parfois, le visible devient cause de l’invisible ; il faut savoir critiquer (vivement) le visible ! C’est ce que les papes appellent une structure de péché, une réalité extérieur à nous parvient à pervertir l’intérieur (le coeur humain).