Dans le monde sans en être

Édito : Avec ma bible et mon couteau

DSC08027

Il est 9h30, je rejoins quelques amis dans un vieil appart’ du XIXe arrondissement. On sert le café. Autour de la vielle table en bois, l’un de nous entonne une invocation à l’Esprit Saint. Nous voici partis pour une journée entière à plonger dans la Bible.

Nous ne sommes pas biblistes, nous ne sommes pas théologiens, mais nous sommes chrétiens. Depuis quelques mois nous avons pris l’habitude de nous retrouver régulièrement pour lire la Bible mot par mot. Nous n’appartenons à aucune école exégétique et nous nous foutons éperdument de savoir si l’exégèse historico-critique vaut mieux ou non que l’exégèse narrative. Sans aucune précaution méthodologique, nous lisons, nous mangeons la Parole en tentant de n’en perdre aucune miette. Nous pressons les mots de l’Écriture un à un jusqu’à ce qu’ils nous livrent une goutte – infime – de leur suc. Nous lisons avec acharnement.

Ailleurs, j’ai entendu que certains avaient pris l’habitude de se rassembler pour des soirées de lecture des Évangiles. Leur non-méthode est encore plus simple que la notre : l’un lit à haute voix, les autres écoutent. Quand c’est fini ils boivent un coup.

Aux armes camarades ! “Prenez l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu” (Ep 6, 17). Une révolution est à mener au fond de nos cœurs, prenez vos bibles et battez-vous !

En cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens, qu’aux quatre coins de notre chère patrie, de petits groupes de révolutionnaires ouvrent la Bible et en laissent jaillir la Parole.

“Brillez comme des foyers de lumière dans le monde en lui portant la Parole de vie” Ph 2, 15-16

Benoît

2 réponses à “Édito : Avec ma bible et mon couteau”

  1. LECOQ Philippe

    Bravo à toutes ces initiatives, mais, tout de même, doit se poser tôt ou tard le problème de l’interprétation de certains passages. Je vous propose une visite sur mon blog “Bible : Parole et paroles” : un lecture personnelle, documentée, humble et ouverte, sans tabou institutionnel …

    http://www.bible-parole-et-paroles.com/

  2. « Que celui qui a soif vienne  et dise « viens !  | «PEP'S CAFE !

    […] « Avec (sa) Bible et son couteau », Benoît, des « Cahiers libres », qui attend le retour du Seigneur, raconte comment, « depuis quelques mois » lui et « quelques amis » prennent « l’habitude de (se) retrouver régulièrement pour lire la Bible mot par mot ». Ils n’appartiennent « à aucune école exégétique » et ils « se foutent éperdument de savoir si l’exégèse historico-critique vaut mieux ou non que l’exégèse narrative. Sans aucune précaution méthodologique », ils « lisent avec acharnement », « mangent » la Parole[à l’instar du prophète Jérémie] « en tentant de n’en perdre aucune miette ». Ludivine propose, quant à elle,  sur son blogue, « un texte à lire chaque semaine, un peu comme un plan de lecture, une méditation d’un livre de la Bible en suivi à faire ensemble », « un peu comme un rdv ». Cela fait suite à l’article paru en septembre : Pourquoi est-ce dur de lire sa Bible régulièrement ? « Entre les lettres de Paul », elle fait « un petit détour dans le livre d’Esther » depuis le mois de décembre. Le principe est simple : lire le passage proposé, le méditer, puis partager sa propre méditation sur le blogue dans les commentaires. L’intérêt étant de faire sa propre méditation du passage avant de lire la méditation qu’elle propose chaque jour. Pour ma part, en parallèle de ce blogue, mon groupe d’étude et de partage de la Parole de Dieu, pour hommes de mon église locale, se réunit chaque mois, pour la sixième année consécutive, autour d’un livre de la Bible(ou du moins, une partie) qui nous occupera toute l’année. Pour 2015-2016, nous avons choisi de revenir « aux commencements », avec Genèse 1-11. Nous prenons notre temps(nous en sommes à Gen.3v1-6), dans un esprit convivial et fraternel, et sur un mode interactif, pour écouter le Seigneur nous parler. Lors de notre première réunion de l’année 2016, l’un de nous(qui vient depuis le début « parce qu’il en a besoin ») a invité un ami-un vieux monsieur de soixante-dix ans. Lequel, actuellement « en chemin » et ayant déclaré « ne pas connaître grand chose », est venu avec l’essentiel : sa très grande soif et son énorme besoin de communion spirituelle. Sa présence nous a fait un bien fou à tous, ouvrant une fenêtre sur l’extérieur et nous rappelant qu’un groupe d’étude biblique ne saurait rester replié sur lui-même, ni garder pour lui-même ce qu’il reçoit et découvre. Le Seigneur Jésus-Christ invite d’ailleurs quiconque « a soif » à venir à Lui, et boire. Car « celui qui croit en (lui), des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture »(Jean 7v37-38) « Celui qui boira de l’eau (qu’il lui donnera) n’aura jamais soif, et l’eau (qu’il lui donnera )deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle »(Jean 4v14).   A donc sa place dans de tels groupes celui qui entend cette invitation de l’Esprit : « Viens ». « Et que celui qui entend dise[à son ami, à son voisin en recherche, ouvert à la Parole] : Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement »(Apoc.22v17 cf Es.55v1-3). Et « à celui qui a soif »(et seulement à celui-là) Dieu lui donnera « de la source de l’eau de la vie, gratuitement »(Apoc.21v6) Si ce n’est pas une invitation, ça…. […]

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS