Dans le monde sans en être

Ô Nuit, ma fille aux yeux noirs, Charles Péguy.

Péguy la nuit top

Péguy la nuit

 

Charles Péguy,
in Le porche du mystère de la deuxième vertu,
NRF, Gallimard,
Paris, 1929, pp. 226-227.

2 réponses à “Ô Nuit, ma fille aux yeux noirs, Charles Péguy.”

  1. gaït de Cambourg

    Pourquoi ce magnifique poème est-il tronqué ?

  2. Benoit

    pour vous donner envie d’aller le lire en entier !

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS