Dans le monde sans en être

[Edito] Un synode dans la confiance

(c) AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO

(c) AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO

L’acte II du synode de la famille s’est ouvert dimanche. La pression médiatique est très forte et les rumeurs, souvent folles, vont bon train. Il ne faut pas nier que les esprit s’échauffent devant un synode qui porte sur une question essentielle : celle de la famille.

Que penser de tout cela ? Le plus sage est de confier, en confiance, le synode à l’Esprit Saint. C’est lui qui va diriger les travaux de cette assemblée qui, dixit François, n’est ni un Parlement où naîtra un compromis au rabais, ni un musée où s’empoussière le dépôt de la foi.

Prier pour le synode, voilà l’essentiel. Mais une prière confiante car le Seigneur ne laissera jamais tomber son Eglise. Le résultat du synode ne pourra pas nous décevoir, et le Saint Père non plus. 

Suivons donc ce synode avec grand intérêt et surtout en priant et dans la confiance. L’enjeu est de taille et l’exhortation apostolique qui suivra sera un grand texte pour notre temps.

Charles Vaugirard

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS