Dans le monde sans en être

[Edito] Bouillonnante rentrée

rentree_des_classes

La belle rentrée que voilà ! Rien de telle qu’une petite polémique catholico-franco-française pour se mettre en jambe après les vacances. En cause cette année : le berger (Monseigneur Rey, évêque de Fréjus-Toulon) aurait fait entrer le loup (Marion Maréchal-Le Pen, caution catho-friendly du Front National) dans la bergerie (l’Eglise, avec un grand « E »). Piège ou coup de com’, aveu politique ou esprit pragmatique… Chacun y est allé de son analyse. Au final, pas grand chose de neuf sous le soleil du Var : ceux qui avaient ce diocèse en horreur sont renforcés dans leur conviction, les autres en louent davantage l’audace de l’évêque 1Pour  connaître le son de cloche de Mgr Rey sur la question, lire par ici..

Ecologie intégrale

Rien de neuf non plus dans la manière dont la machine journalistique s’excite pour un rien, ni dans l’insupportable emballement des réseaux sociaux qui se transforment en défouloir déresponsabilisant à la moindre occasion. Le bruit de cette vaine polémique a malheureusement couvert celui des Assises chrétiennes de l’écologie, qui se sont tenues à Saint-Etienne, les 28, 29 et 30 août 2lire à ce propos l’article de Mahaut Hermann. Dommage : malgré une portée médiatique déséquilibrée, cet événement illustre aussi bien, sinon mieux, le bouillonnement intellectuel du monde catholique en France. Un monde en recherche d’une action politique cohérente, liant la défense de la famille et de la vie humaine au souci écologique et à l’éthique sociale.

Parce qu’il n’est pas facile de tendre un fil conducteur entre ces marqueurs idéologiques, surtout sous les aboiements des commentateurs, il faut saluer l’initiative de l’équipe menée par Paul Picarreta, Gaultier Bès, et Eugénie Bastié. Relevant le challenge, ils ont présenté en avant-première à Saint-Etienne une nouvelle revue vouée à l’écologie intégrale : “Limite. Pour une pensée qui prend son temps, face aux tergiversations faciles du web.

En cette rentrée, nous renouvelons la même ambition pour nos Cahiers, alors que nous approchons gentiment de nos deux ans d’existence. Que nos projets à venir, qui vous seront dévoilés prochainement, participent à cet effort de recherche honnête de la vérité. Parce qu’il importe avant tout de rester en mouvement et d’avancer, librement, de notre mieux.

Joseph Gynt

Notes :   [ + ]

1. Pour  connaître le son de cloche de Mgr Rey sur la question, lire par ici.
2. lire à ce propos l’article de Mahaut Hermann

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS