Dans le monde sans en être

[Edito] Le temps de la réflexion

Le temps d’Internet s’écoule beaucoup plus vite que dans le monde réel. Voilà une théorie de la relativité supplémentaire. Rien à voir avec celle d’Einstein, celle-ci ne concerne pas la courbure de l’espace-temps par la masse des astres. Non, celle-ci touche uniquement les relations humaines : les modes, les tendances évoluent extrêmement vite sur Internet. Cela se savait déjà pour les médias classiques, mais sur Internet tout va beaucoup plus vite.

Mais dans ce monde qui file à toute vitesse au rythme des tweets et du défilement du fil d’actu de Facebook, y a-t-il encore la possibilité de prendre le temps de la réflexion ?

La réponse est oui : sur le Net nous pouvons encore trouver des lieux de réflexion. Parmi ces oasis se trouvent les blogs, du moins ceux qui existent encore. Certes, au temps des réseaux sociaux où les internautes débattent par le biais de tweets et de statuts Facebook, bloguer semble « vintage ». Et pourtant, un blog est un outil qui permet de rédiger des textes longs, avec des liens hypertextes, des photos, des vidéos ou des podcasts. Bref, le blog est un média gratuit, accessible à tous qui permet de prendre le temps de la réflexion.

Le blog a quitté son Age d’or à cause des réseaux sociaux, comme nous le signale Hossein Derakshan, blogueur iranien qui a retrouvé Internet après six ans de prison. Koztoujours ne dit pas autre chose dans son interview accordé à nos Cahiers : « Je crois que, malheureusement, ils [les réseaux sociaux] ont tué les blogs et, en grande partie, l’idée d’une démocratie numérique. Ils ont asséché les blogs, noyé des vocations dans la masse anonyme de Twitter ou le cercle communautaire de Facebook. Finalement, le citoyen qui tenait une occasion d’exister, au moyen d’une position étayée, a vu cette occasion lui échapper. Ce qui portait la promesse d’un débat un peu structuré s’est perdu dans des saillies éphémères. C’est vraiment une occasion manquée. »

Et pourtant la blogosphère existe encore, ses richesses sont présentes et elle n’a pas encore fini d’enrichir le débat public. Quant à la blogosphère catholique, elle est toujours bien vivante.
L’un des grands enjeux de la communication sur Internet est de mettre en avant cette blogosphère qui permet de prendre le temps de la réflexion.

Au travail !

Charles Vaugirard

2 réponses à “[Edito] Le temps de la réflexion”

  1. Sylvie LSD

    Merci Charles, tu as raison, les blogs ne sont pas morts et offrent toujours un espace bien plus riche de discussion et de dialogue que les seuls réseaux sociaux. Tu m’encourages à la résurrection du mien 🙂

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS