Dans le monde sans en être

Stop surrogacy now : Sommes-nous vraiment contre la GPA ?

belly

L’initiative Stop Surrogacy Now a fait beaucoup de bruit dans les groupes opposés à la GPA. Etant opposé à la GPA, j’aimerais développer pourquoi je soutiens cette initiative et pourquoi en tant que catholique, je trouve la méthode souvent utilisée par des groupes proches du catholicisme pour s’opposer à la GPA inefficace.

Stop surrogacy now

Cet appel contre la GPA est disponible ici. La GPA est critiquée car elle repose sur l’exploitation des femmes les plus pauvres et présente des risques pour la santé des mères porteuses et des enfants. Enfin, elle réduit l’enfant à un bien de consommation. Cet appel n’évoque donc pas de lien entre la GPA et la possibilité pour les couples homosexuels d’adopter des enfants qui est souvent mis en avant dans les milieux catholiques opposés à la GPA.

Ce lien existe-t-il ?

D’une certaine manière, oui dans le sens où les couples homosexuels masculins ne peuvent pas avoir d’enfants et peuvent donc avoir recours à la GPA pour avoir des enfants. Mais c’est aussi le cas par exemple des couples hétérosexuels stériles. Quand on regarde les pays autorisant la GPA en Europe , on note le Benelux mais aussi la Pologne , la Slovaquie ou la Roumanie qui ne sont pas spécifiquement en faveur du mariage gay … A contrario , les pays scandinaves fortement féministes sont opposés à la GPA. Dans le monde, cet écart est encore plus flagrant. Le lien est donc a minima très faible.  La GPA est d’ailleurs une pratique reposant sur l’exploitation du corps de la femme et non sur l’autorisation des mariages homosexuels

Qu’en déduire ?

L’initiative contre la GPA provient des rangs de la gauche internationale (avec d’ailleurs de nombreux militants LGBT). Si nous voulons lutter contre la GPA en expliquant qu’il faut aussi lutter contre la mariage homosexuel , aucune convergence n’est possible en réalité avec cette initiative (et d’ailleurs le lien n’est pas évident). Au contraire si nous initions un mouvement mondial d’abolition contre la GPA sans connexion aucune avec la question du mariage homosexuel (dans certains pays d’ailleurs la question est celle de la dépénalisation de l’homosexualité) , nous pouvons faire converger tous ceux qui sont opposés à la GPA et lutter efficacement contre celle-ci. La balle est dans notre camp.

Teyeo

3 réponses à “Stop surrogacy now : Sommes-nous vraiment contre la GPA ?”

  1. Pista

    Il me semble que les graphics utilises ne sont pas fiables; la Slovaquie par exemple; une fois mentionee comme autorisant la GPA et sur l’autre carte comme interdisant. Mais ca change peu par rapport a votre article.

  2. Teyeo

    D’après ce que j’ai lu en faisant des recherches sur Internet , elle est tolérée mais n’est pas ouverte aux couples homosexuels (donc seulement aux hétérosexuels).

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS