Dans le monde sans en être

Évangéliser les musulmans, Fioretti #2.

Fioretti recueillis parmi les récits des missions de rue de 2009, 2010 et 2011 de la Fraternité Missionnaire Adveniat1La Fraternité Missionnaire Adveniat n’existe plus. Il s’agissait d’un groupe de jeune du diocèse de Pontoise qui de 2007 à 2011 organisait sur tout le diocèse des missions d’évangélisation de rue. [Les prénoms ont été changés].

« Et je proclame ton nom devant mes frères, je te loue en pleine assemblée. » Psaume 22,23

Mathilde, Élise et Pierre ont rencontré deux musulmans Abdou (17 ans) et Amed (15 ans). Ils étaient très ouverts et les jeunes missionnaires ont rapidement pu leur proposer de prier pour eux. Pierre se met alors à prier à haute voix. Abdou fut vraiment très touché par cette prière spontanée, il ne savait pas que l’on pouvait parler à Dieu comme cela, car dans sa religion il ne connaît que des prières récitées par cœur.

À la fin de cette rencontre, les trois jeunes missionnaires disent « on priera pour vous ! » et Abdou leur répond alors « J’espère qu’un jour je prierai de la même façon pour vous » …

« Dans ma détresse, j’ai crié vers le Seigneur, et lui m’a répondu ». Sois béni Seigneur pour Ta Sainte Providence ! Psaume 120,1

Marie et Anne s’approchent de deux jeunes et demande cash : « Est-ce que vous êtes catholiques ? » Un des deux jeunes prend la parole, il est musulman, il fait un long speech sur la religion, le deuxième ne parle pas.
À la fin, les missionnaires leur laissent à chacun un bout de papier où est inscrit un verset de la Bible. Le jeune qui jusque-là n’avait pas parlé leur confie brièvement « quand je vous ai vu arrivé, je savais que ce n’était pas pour rien », il a reçu la parole « Je crie vers toi dans ma détresse » (Ps 120,1).

“Proclame la parole, insiste à temps et à contretemps, réfute, menace, exhorte, avec une patience inlassable et le souci d’instruire.” 2 Tm 4, 2

À Ermont, il y a un parc près du centre paroissial; l’après-midi, beaucoup de jeunes adolescents y traînent. Les missionnaires sont déjà passés les voir plusieurs fois et quelques liens se sont tissés. Cet après-midi Alain et Caroline décident d’y retourner. Après avoir salué quelques jeunes, surtout des musulmans mais aussi quelques juifs et chrétiens, les questions commencent à fuser. En quelques minutes une bonne trentaine de jeunes sont rassemblés ! Comme personne ne s’écoute plus, Caroline et Alain montent sur un banc pour prendre la parole. Alain annonce à pleine voix “on a une histoire à vous raconter, celle de notre rencontre avec le Seigneur” et le voici qui témoigne de sa conversion, les jeunes écoutent, réagissent, commentent, rigolent, s’opposent,… La scène est vraiment étonnante ! Les deux missionnaires se demandent si cette prédication populaire est vraiment efficace.

Au bout d’un moment deux autres missionnaires, Benjamin et Damien, entrent dans le parc, tous les jeunes les applaudissent, ensemble nous rions un bon coup !

Les jeunes qui étaient les plus intéressés par cette annonce de l’Évangile du Christ vont rapidement se détacher du groupe principal et se diriger vers Benjamin et Damien. Six jeunes vont ainsi continuer la discussion avec eux. Benjamin, plein de zèle pour son Seigneur, leur parle alors de la présence de Jésus au Saint Sacrement, Mohamed, l’un des jeunes, lui dit alors “Si je comprends bien il faut regarder le Saint Sacrement avec le cœur“. Au bout d’un moment, les missionnaires leurs proposent d’aller ensemble prier à l’église, et chose étonnante, alors que ces mêmes jeunes avaient tous refusé les jours précédents “car l’islam l’interdit“, ce jour là ils ont tous accepté !

Ils sont restés un long moment dans l’église, ont prié sincèrement et ont écrit des intentions de prière sur le carnet au pied de l’autel.

Notes :   [ + ]

1. La Fraternité Missionnaire Adveniat n’existe plus. Il s’agissait d’un groupe de jeune du diocèse de Pontoise qui de 2007 à 2011 organisait sur tout le diocèse des missions d’évangélisation de rue.

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS