Dans le monde sans en être

Combattre la dictature de l’algorithme

La dictature de l’algorithme est peut-être le meilleur exemple de “Tyrannie douce” qu’avait prédite Huxley. Après Now, Google a lancé Inbox et l’engouement autour de ces services montre bien combien les gens ne se rendent pas compte à quel point ces outils sont une nouvelle laisse qu’ils s’attachent eux même à leur propre cou.

Euh ? ok mais qu’est-ce que c’est ?

Peut-être avez-vous lu cet article de rue89 qui raconte comment en quelques jours un profil facebook peut se retrouver totalement orienté pour vous pousser à partir faire le djihad. Peut-être vous-êtes vous déjà rendu compte combien les musiques proposées par Itunes, Grooveshark, Deezer… à partir de vos préférences d’écoute tournent rapidement en boucle. Peut-être avez-vous vu à quel point le système de recommandations d’Amazon ne vous fait que très rarement découvrir de nouvelles choses.

Vous pouvez aussi faire l’expérience toute simple de vous connecter sur youtube et de regarder une ou deux vidéos un peu polémiques (Soral ou Dieudonné par exemple marche très bien). De manière quasi immédiate votre flux de recommandations change et ne parle plus que d’une seule voix.

La liste des services qui raisonne ainsi et fausse votre vision du monde devrait à elle seule vous faire peur : google, facebook, amazon, itunes… et plus généralement tous ces services faisant de la recommandation. Ce qui est logique puisque ces “recommandations” sont basées sur des algorithmes disant : “la majorité des utilisateurs ayant aimé/regardé/lu/acheté… tel produit a ensuite fait de même avec tel autre”.

Beaucoup trouvent cela très pratique puisqu’ils n’ont plus à réfléchir et en effet ce nouveau contenu correspond effectivement à leurs centres d’intérêts. Mais comment ne pas se retrouver dans une vision biaisée, réduite, du monde ? Comment arriver à voir plus loin, autrement que par nos proches, nos amis, tous ces gens qui pensent “comme nous”, ont les mêmes codes que nous ?

Et comment en sortir ?

Pour échapper à cette uniformisation il n’y a qu’une méthode qui fonctionne : débrancher régulièrement tous les systèmes automatisés. Retourner vers un bon vieux lecteur de flux RSS en suivant des sources variées. Retourner vers des médias plus traditionnel qui n’utilisent pas de recommandation mais vous trient leur informations selon d’autres critères (la ligne éditoriale d’un journal par exemple).

Cependant, cela n’est pas suffisant car la “dictature de l’algorithmie” ne s’arrête pas là ! En effet, tous ces sites comportent une partie mettant en avant les contenues les plus vus/lus/partagés… ce qui fait que ces contenues sont encore plus vus/lus/partagés… C’est le cercle vicieux de globalisation de la culture qui la tire de plus en plus bas pour toucher de plus en plus de monde…

La seule solution restera simplement d’être curieux et de cultiver votre originalité dans vos choix pour que cela “perturbe” les systèmes de recommandation que vous utilisez.

Le problème de ces solutions est que seule une certaine minorité éduquée, qui cherche, qui s’interroge va les mettre en place. Nous avons donc aussi une autre mission : partager, faire connaître ces musiques, ces oeuvres d’arts, ces pensées, dévoiler ce qui est caché, aider ce qui avance à contre-courant à se développer.

A vous d’agir maintenant 😉

Amblonyx

2 réponses à “Combattre la dictature de l’algorithme”

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS