Dans le monde sans en être

Où est ton étendard ?

marchepourlavie2010-5_m

Ce dimanche comme beaucoup de catholiques tu vas manifester ton attachement à la vie. Tu vas prendre la parole pour défendre ceux qui ne peuvent parler. Tu vas dire au monde que, de sa conception à sa mort naturelle, toute vie humaine a une valeur inestimable.
Dans ce cortège tu verras un certain nombre d’autres cathos mais aussi des musulmans, des juifs, des bouddhistes, des agnostiques… Et c’est important, primordial même !
En effet, tu pourrais être tenter d’utiliser ces argumentaires que tu connais bien : défense de la famille, de ta famille, défense de la société, de ta société…
Mais non tu ne le feras pas !
Tu ne le feras pas parce qu’à coté de toi il y aura un musulman, un juif, un athée… et que cette personne à coté de toi ne comprendras pas forcément cette famille, cette société dont tu voudrais parler.
Il te faudra revenir à des choses plus simples, au cœur du message de cette marche, revenir à la défense de la vie.
Nous défendons la vie parce qu’elle a plus de valeur que tout le reste au monde et que notre société de répartition devrait voir en elle sa force première1Comme disait Maurce Thorez : “Les partisans de l’avortement cherchent à diminuer la responsabilité du capitalisme en matière de pauvreté.” Le désengagement de l’Etat de la politique d’accueil de la vie ne s’est malheureusement pas améliorée depuis….
Nous défendons toute vie parce que l’on ne peut jamais savoir à l’avance de quoi elle sera fait et que bien des fleurs magnifiques sont nées et ont grandit dans les bidonvilles quand des arbres “biens nés” et prometteurs ne se sont jamais développés2J’aime bien l’image du billet de banque : ce n’est pas parce qu’il est froissé, sali, déchiré que sa valeur change..
Nous défendons toute vie parce que l’on ne sait jamais qui nous serons demain et que du pire des hommes peut sortir le meilleur.
Nous défendons toute vie parce que nos anciens sont les mémoires de notre monde3On pourrait rappeler le mot du Maréchal Foch “Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.”.
Ce n’est qu’en revenant à cette simplicité que ton message portera et qu’il rejoindra celui qui marchera à coté de toi.
Alors oui je sais qu’il est important que ta Foi ne soit pas qu’une démarche personnelle et qu’elle n’est pas un acte qui ne concerne que ta vie à toi.
Je sais que cette Foi te tient jusqu’au fond des tripes et qu’elle nourrit en toi toute une vision de la société. Mais justement ton objectif est de parler à cette société, de faire dialoguer ce qui t’a été révélé et ta raison avec celle de tes frères. Et pour cela il faut que tu deviennes militant de chaque cause, les unes à coté des autres, chacune avec son vocabulaire unique, ses argumentaires singuliers, ses champs d’actions propres. Et toujours repartir des arguments de raison et non de ta vision de société. Car la raison touche tous les hommes quand ta vision ne touche que ceux qui la partage.
Toutefois, dans cette quête de la vérité et du partage de cette vérité au monde il te faudra éviter d’être pris au piège du démon comme le propose Screwtape à son neveu4Dans ce livre référence, un démon senior (Screwtape) explique dans des lettres à son neveu (un démon junior appelé Wormwood), ses différentes tactiques pour piéger des âmes. Ce passage (chapitre 7) prend place juste après une déclaration de guerre et Wormwood s’interroge sur l’opportunité de tenter sa “cible” soit dans le camp des pacifistes soit dans celui des patriotes. :

I had not forgotten my promise to consider whether we should make the patient an extreme patriot or an extreme pacifist. All extremes except extreme devotion to the Enemy are to be encouraged. […]
Whichever he adopts, your main task will be the same. Let him begin by treating the Patriotism or the Pacifism as a part of his religion. Then let him, under the influence of partisan spirit, come to regard it as the most important part. Then quietly and gradually nurse him on to the stage at which the religion becomes merely part of the “cause”, in which Christianity is valued chiefly because of the excellent arguments it can produce in favour of the British war-effort or of Pacifism. The attitude which you want to guard against is that in which temporal affairs are treated primarily as material for obedience. Once you have made the World an end, and faith a means, you have almost won your man, and it makes very little difference what kind of worldly end he is pursuing. Provided that meetings, pamphlets, policies, movements, causes, and crusades, matter more to him than prayers and sacraments and charity, he is ours—and the more “religious” (on those terms) the more securely ours. I could show you a pretty cageful down here.
Your affectionate uncle,
SCREWTAPE

CS Lewis, Tactique du diable

Ce militantisme, cet attachement à une cause ne doit pas en effet remplacer ta Foi au cœur de ta vie. Le monde n’est que le moyen de parvenir à la vie éternelle.
Un indicateur qui permet de te garder de ce filet tendu par le malin est celui de l’équilibre entre Vérité et Charité. C’est par la charité que nous saurons avoir dans nos discours et tout particulièrement pour ceux qui nous font face, par tous nos engagements caritatifs que nous sauront avoir à coté de nos engagements militants que nous saurons garder notre Foi au centre, comme lien entre nos actions.
Notre étendard doit être notre Foi en nos cœurs qui fait déborder notre charité et non nos convictions sociales dans nos mains qui veulent s’imposer.

Amblonyx

Notes :   [ + ]

1. Comme disait Maurce Thorez : “Les partisans de l’avortement cherchent à diminuer la responsabilité du capitalisme en matière de pauvreté.” Le désengagement de l’Etat de la politique d’accueil de la vie ne s’est malheureusement pas améliorée depuis…
2. J’aime bien l’image du billet de banque : ce n’est pas parce qu’il est froissé, sali, déchiré que sa valeur change.
3. On pourrait rappeler le mot du Maréchal Foch “Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.”
4. Dans ce livre référence, un démon senior (Screwtape) explique dans des lettres à son neveu (un démon junior appelé Wormwood), ses différentes tactiques pour piéger des âmes. Ce passage (chapitre 7) prend place juste après une déclaration de guerre et Wormwood s’interroge sur l’opportunité de tenter sa “cible” soit dans le camp des pacifistes soit dans celui des patriotes.

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS