Dans le monde sans en être

Octave de la Nativité, Dans le Christ il y a notre sang et notre chair, Jean de Fécamp.

Enluminure, Abbaye Notre-Dame de Fidélité, Joucque.

“Ô mystère admirable, ô échange ineffable !” Face à la naissance si humble et si grande du Sauveur nous cherchons à “comprendre et adorer“. Sous la plume pénétrante de Jean de Fécamp, moine du XIe siècle, les mots se multiplient pour dire celui qui dépasse toute parole. À la profondeur du Mystère répond la prolixité de la louange.

“Si tous les membres de notre corps se changeaient en langues pour te rendre les louanges que nous te devons, notre petitesse ne pourrait pas encore y suffire.”

Extrait de Jean de Fécamp,
Confession Théologique
Cerf, Coll. Sagesse Chrétienne, Paris, 2007.

Télécharger (PDF, 7.12MB)

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS