Dans le monde sans en être

Edito – Jouer un vote aux dés, c’est possible ?

vote-urne[1]

vote-urne[1]

Cette semaine, nous voterons pour les élections européennes. Jouer le vote aux dés est très tentant. C’est tellement compliqué de choisir, que le plus simple serait de laisser le hasard décider à notre place. Les choix offerts sont insatisfaisants, parfois néfastes et souvent inefficaces. Pourtant, si on ne compte pas laisser les autres décider à notre place, il va bien falloir choisir. Mais comment ? Parce qu’il va bien falloir voter aux européennes.

Les citoyens en ayant l’âge et l’envie voteront pour élire nos représentants au Parlement européen. C’est une élection d’une grande importance, et ceux qui en douteraient peuvent se renseigner sur le fonctionnement de cette institution. Mais devant la multiplication des listes (plus d’une vingtaine en Ile-de-France), c’est un casse-tête de choisir.

Ceux qui douteraient du bien-fondé de la démarche Européenne se laisseront peut-être convaincre par la vision de Robert Schuman. Ou bien comprendront-ils que le problème de l’euro est bien plus complexe qu’il n’y parait. Sinon, il faut mettre en perspective la construction européenne avec la construction de la France en son temps : on peut reprocher à la seconde ce qu’on reproche à la première. Quoi qu’il en soit, il faudra faire un choix, même s’il est difficile de savoir comment.

Néanmoins on peut vite voir que certains choix sont à exclure. Le FN par exemple, est une mauvaise solution pour tout le monde. Pour ceux qui ne sont pas des adeptes des extrêmes, il n’est pas difficile de se convaincre que c’est un parti néfaste. Et pour ceux qui veulent mettre fin à l’Union européenne, le FN n’est pas en mesure de la menacer. Mais tout cela n’est pas nouveau.

Certains électeurs pourraient se laisser tenter par un petit parti, très en vue dans certains milieux : Force Vie. Sur le principe, il peut sembler séduisant : un fond chrétien, la défense de la vie, des valeurs de droite bien affirmées, etc. Mais Force Vie souffre de bien des maux. D’abord ce parti est intrinsèquement lié à la communication politique de Christine Boutin. Et si cette dernière a pu avoir un impact positif dans le passé, elle ne se distingue plus aujourd’hui que par ses dérapages et ses accointances. Ensuite ce parti est crédité de bien trop peu d’intentions de vote pour pouvoir avoir un impact quelconque (0,5%, même pas un demi député). Enfin Force vie flirt dangereusement avec l’extrême-droite (volonté de revenir à une monnaie française, accointances assez contestables avec le leader de Civitas…) ce qui permet de reprendre les avertissements exprimés plus haut. Dès lors, voter pour Force Vie est un choix très discutable, manifestement contre-productif 1Et s’il fallait encore s’en convaincre, sa méconnaissance de Star Wars est une faute impardonnable : L’Empire représente les méchants, alors se mettre de son côté est une faute de communication flagrante.

D’autres, au vu des récentes déclarations de ténors des écologistes en faveur de la vie et contre la GPA, se laisseront tenter par EELV. Mais il ne faut pas oublier le positionnement général de ce parti, manifestement éloigné de ce genre de positions. Encore un choix douteux.

Il ne faut pas se disperser, car les enjeux sont majeurs. Au parti socialiste, la propagande va bon train. Le droit à l’avortement dans toute l’Union européenne y est promu dans une vidéo assez choquante. Et plus généralement, cette élection aura un impact sans précédent, du fait des récents changements de la législation européenne. Il est donc important de se mobiliser derrière des partis susceptibles de porter un message humaniste et bénéfique pour la société.

On peut par exemple se laisser tenter par l’initiative Nous citoyens. On peut aussi estimer que la vérité se trouve au centre, dans l’UDI. On peut encore croire que l’impact de Sens Commun dans l’UMP fera de ce parti un bon choix, avec le temps. Quoi qu’il en soit, il est trop tard pour croire qu’un parti déterminé est la solution parfaite.

Alors ne laissons pas ce choix aux dés. Votons, avec nuance et précaution. Bon courage.

Fol Bavard

Notes :   [ + ]

1. Et s’il fallait encore s’en convaincre, sa méconnaissance de Star Wars est une faute impardonnable : L’Empire représente les méchants, alors se mettre de son côté est une faute de communication flagrante

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS