Dans le monde sans en être

Le FN est-il une menace pour l’Union européenne ?

frontnational[1]

frontnational[1]

Selon un récent sondage 1 Sondage CSA pour BFMTV et le groupe Nice Matin, le FN arrive en tête des intentions de vote aux élections européennes (24%) devant l’UMP (22%) et la liste PS-radicaux de gauche (20%). Les centristes recueillent 9%, le Front de gauche 7,5%, et Europe Ecologie-Les Verts 7%. Les autres listes ne franchissent pas la barre des 5%. Le FN serait donc en tête de ces élections.

Ces résultats à la hausse pour le FN ne sont pas si surprenants. Les élections européennes sont en général un rendez-vous démocratique raté, les abstentionnistes sont légions 2L’extrême-droite profiterait d’une forte abstention, puisque seulement 35% des Français se disent «tout à fait certains d’aller voter» dont 52% dans la tranche d’âge 65 ans et +, contre 19% des 18-24 ans. Cela laisse plus de place aux protestataires du FN, qui ont fait du rejet de l’UE leur cheval de bataille. Mais qu’on soit d’accord avec l’Union Européenne ou pas, le FN est-il en mesure de s’attaquer à l’Union Européenne ?

Sur le papier, le FN est contre l’Union Européenne. Pour son rejet de l’Euro, c’est une certitude. Pour ce qui est de l’institution elle-même, le FN souhaite principalement une renégociation des traités, pour qu’ils correspondent plus à sa vision du monde. Rien de bien fameux, à peu près tous les partis s’accordent sur le fait que l’Union européenne a besoin d’être améliorée. Pour ceux qui veulent la fin de l’UE, le FN n’est pas le bon parti.

Mais même pour ceux qui souhaiteraient réformer l’UE, le FN est un mauvais choix. Si on prend l’activité de Marine le Pen en tant qu’eurodéputée, c’est l’une des pires du parlement, tout comme son parti. Et c’est n’est pas une question de système, elle ne se donne simplement pas les moyens d’agir alors qu’elle les a (Amendements en première lecture, questions parlementaires…). Elle a posé 3 questions et 4 propositions en 5 ans. Drôle de manière de changer l’Union Européenne. Sa présence est faible (742e sur 754 députés en termes de présence), son activité aussi. Ce n’est pas comme ça qu’on change le monde.

Et même dans ses votes elle a une position étonnante. Quand on épluche ses votes au parlement européen, on trouve des choses intéressantes. Par exemple, elle a voté en faveur d’un traité de libre-échange entre l’UE et le Vietnam, contre une régulation des imports de riz en provenance du Bangladesh, mais pour le budget 2015 du Parlement U.E. C’est assez étonnant pour une adversaire d’une union européenne « ultra-libérale », qui prône le contrôle des frontières et une révision du budget de l’Union européenne. Une cohérence douteuse donc. L’envie de changer les chose semble manquer. Mais ce n’est pas étonnant, vue la posture contestataire du FN.

Et même si le FN s’acharnait contre l’ultra-libéralisme et les dérives de l’UE, il serait un peu démuni. Sur 74 députés européens français, le FN peut espérer en avoir un quart, soit un peu moins de 20 députés. Le parlement européen est composé de 754 députés. Si le FN rassemble des alliés d’autres pays, il pourrait avoir un certain poids, mais c’est loin d’être gagné. Sans une présence forte au parlement européen, les protestations et intentions du FN seront des coups d’épées dans l’eau.

Et puis tant que le FN n’est pas un parti de gouvernement, son impact sera encore limité. En effet, tous les autres organes de gouvernement de l’Union européennes (Conseil des ministres, Comission, Conseil de l’Europe…) impliquent d’être dans le gouvernement. Ce sont ces organes qui orientent la politique de l’Union européenne. Or le FN est loin d’en faire partie. Ici encore, le FN n’est pas en mesure de changer les choses.

Le FN est un parti qui doit être combattu. On peut penser que la structure de l’UE est mauvaise, qu’il y a un gros déficit démocratique, qu’il faut changer les choses. Mais le FN n’a ni l’envie ni les moyens de changer les choses. Voter pour le FN aux élections européennes n’est ni une solution utile, ni une solution efficace. C’est une mauvaise solution. Et l’abstention aussi, car c’est laisser les autres décider à votre place. Il faut plutôt essayer de trouver un parti motivé pour changer les choses. Et si ce parti n’existe pas, il faut le créer.

Que ce vote soit une incitation à l’engagement, pas le triomphe des extrémistes.

Fol Bavard

Notes :   [ + ]

1.  Sondage CSA pour BFMTV et le groupe Nice Matin
2. L’extrême-droite profiterait d’une forte abstention, puisque seulement 35% des Français se disent «tout à fait certains d’aller voter» dont 52% dans la tranche d’âge 65 ans et +, contre 19% des 18-24 ans

5 réponses à “Le FN est-il une menace pour l’Union européenne ?”

  1. Andino

    Je me réjouis que le FN fasse enfin un score qui lui permettra de faire entendre sa voix dans la vie politique européenne. Si je suis surpris d’apprendre que Marine le Pen vote “n’importe comment”, je ne suis pas surpris d’apprendre qu’elle ne siège pas: elle a mieux à faire!

    En catholique convaincu du besoin de mener des politiques réalistes et non idéologiques, je voterai donc pour une liste qui s’oppose à un projet européen idéologique, non démocratique, dangereux pour l’économie, la famille, le respect de la vie, etc… Je suis lucide, ça ne changera pas l’UE en quelques semaines, mais peut-être que ça marquera une inflexion, voire le début du revirement: il faut garder l’Espérance!

  2. Fol Bavard

    Moi ça ne me surprend pas qu’elle vote n’importe comment. Et non elle n’a pas mieux à faire. Si elle est élue (et payée grassement) c’est pour faire son travail de parlementaire.

    Avec le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière. Tout projet comporte une idéologie. Pour ce qui est du rapport à la démocratie est à l’Economie, alors ne votez surtout pas FN, son programme met en danger les deux !

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS