Excellent!
Vous dites en poésie, donc très délicatement, nos problèmes de conscience face à l’offre politique…
Il manquerait une idée à faire passer :
N’attaque pas les plus proches de toi
Parce qu’ils auraient fait d’autres choix!