Dans le monde sans en être

De l’opposition à la proposition : l’honneur de La manif pour tous

image_previewIl est facile de descendre dans la rue pour crier son mécontentement à l’encontre d’orientations gouvernementales. Organiser une telle opposition dix-huit mois durant, sans violence ni désespérance face à l’insuccès de l’exercice démocratique, est un peu plus compliqué… Mais le véritable tour de force de La manif pour tous aura été de  profiter de l’élan populaire et massif de 2013 pour se faire force de proposition, d’associer la plume au porte-voix « pour une autre politique familiale ».

Après des dizaines de réunions publiques menées dans toute la France depuis l’automne dernier, le staff de LMPT a réuni ses militants le 8 mars à la Mutualité, à Paris, pour la restitution des travaux. A la clé : un « manifeste pour la famille et pour l’enfant ». 10 principes et 38 propositions issus de ce « Grenelle de la famille », qui seront soumis aux parlementaires dans la foulée (à lire ici).

« Ces principes doivent inciter l’Etat à constituer l’environnement légal et administratif qui permettra le meilleur épanouissement de la famille et des enfants, est-il indiqué en introduction du manifeste. Ils constituent un socle qui permettra aux familles de France de relever les défis qui se posent à elles, notamment pour l’éducation de leurs enfants ».

Lobbying

Par cette démarche, La manif pour tous se pose et s’impose comme un acteur à part entière du champ sociétal. On connaissait sa capacité de mobilisation et de gestion des foules (furent-elles dociles), ainsi que ses talents en termes de communication (salués jusque chez ses détracteurs). On la découvre aujourd’hui comme force politique nouvelle – mais d’une « philosophie politique qui renouvelle le genre », a assuré Ludovine de La Rochère, en clin d’œil.

Outre cette vocation de lobbying auprès des députés, La manif pour tous entend peser de tout son poids sur les élections municipales à venir. Seulement un millier de candidats se seraient pour l’instant rallié à sa Charte (soit 0,1% des candidatures). Mais les signatures s’accélèrent au fur et à mesure que la campagne s’intensifie, assure-t-on dans ses rangs. Pas simple, dans le jeu politique et sous influence médiatique, de faire son coming-out pro familial… LMPT a donc saisi l’occasion de son Grenelle pour appeler les candidats à « de l’audace » et « du courage ».

Quid des élections européennes ? « Allons y ensemble, chère Ludovine », a lancé à la Mutualité le Pr Henri Joyeux, ancien président de Familles de France et engagé dans son mouvement Européen solidaire. Sourire crispé de l’intéressée en retour, qui a vite pris la parole pour rappeler que « si la porte reste ouverte, rien n’est encore décidé ».

« Ce qui est certain, affirmait quelques jours plus tôt Ludovine de La Rochère dans un entretien accordé à Famille chrétienne, c’est que La manif pour tous n’a aucun lien et ne s’alliera a aucun parti politique. Elle se présentera elle-même si il n’y avait pas de prise en compte véritable des sujets qui nous préoccupent ».

Les bleu-blanc-rose auront donc tenu bon depuis l’année dernière, « sans rien lâcher sur le fond et sans s’emporter sur le ton », comme l’a souligné Tugdual Derville, « grand témoin » de la journée du 8 mars. Il faudra à leurs opposants reconnaître une cohérence admirable dans la croissance de LMPT. Et, pour le moins, le courage de l’engagement. Aux partisans, il faudra garder une patience sans faille pour tenir le cap d’un combat apolitique et serein. Faire taire les inévitables querelles intestines, agir avec sagesse sans jamais oublier qu’il y a toujours des hommes sous les drapeaux. A chacun, maintenant, de prendre ses responsabilités. De l’électeur à l’élu. Car comme le notait un intervenant au Grenelle de la famille, « on se demande souvent quelle planète nous laisserons à nos enfants. Il est temps de se demander : quels enfants laisserons-nous à notre planète ? »

Joseph Gynt

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS