Dans le monde sans en être

Tribune de Terre sainte – Février 2014

« Sur tes remparts, Jérusalem, j’ai placé des veilleurs » (Is. 62)

 

 

zTb1q_l4

« Ne nous oubliez pas ! » Cette parole, lancée par un nazaréen catholique à des pèlerins français de passage en Galilée, résonne comme le cri de tout un peuple. Dans le contexte politico-religieux actuel, il faut un grand courage à nos frères chrétiens de Terre sainte pour ne pas quitter leur pays. Un grand soutien, aussi.

Depuis 1948, la population chrétienne d’Israël est passée de 30 % à moins de 2 % 1 Selon le Bureau central des statistiques en Israël. Le patriarcat latin de Jérusalem (qui recouvre Israël, l’Autorité palestinienne, la Jordanie et Chypre), recense aujourd’hui 70.000 fidèles, héritiers des premières communautés. Tous comptent aujourd’hui sur le soutien de l’Eglise universelle pour que soit maintenue une présence chrétienne sur cette terre qui a vu naître, mourir et ressusciter le Christ.

Comment les aider ? Par la prière, d’abord. Le Seigneur lui-même nous demande de prier pour la paix. « Faites des vœux pour Jérusalem : qu’ils soient heureux ceux qui t’aiment ! Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! » (Psaume 122). Ensuite, par l’action. En particulier par des pèlerinages sur place. « Dans un geste de soutien non seulement économique, pour les œuvres de charité que l’Eglise déploie sur place, mais aussi pour le soutien psychologique des chrétiens, précise le cardinal Edwin O’Brien, Grand Maître de l’Ordre du Saint Sépulcre. Quand ils voient que la famille mondiale des chrétiens s’intéresse à eux, ils sont encouragés à persévérer ! »

Un nouveau blog d’actu

Le Pape François se rendra en Terre sainte en mai prochain. Cet été, 2500 étudiants français partiront pour un pèlerinage national. Saisissons l’occasion de cette année si spéciale pour (re)découvrir la terre où plongent les racines de notre foi. Et si nous ne pouvons encore nous y rendre, tournons au moins nos regards vers nos frères et sœurs qui y vivent ! Découvrons à quel point ils nous sont essentiels. Ils nous rappellent, par leur présence et leurs souffrances, la profondeur de l’Incarnation.

C’est dans cet élan que nous, étudiants et jeunes professionnels passionnés par la Terre Sainte, lançons aujourd’hui un blog dédié à l’actualité des chrétiens d’Orient et aux évènements culturels et cultuels qui leur sont liés. Revues de presse, agenda, articles en partenariat avec les Cahiers libres… La Tribune de Terre sainte se veut un outil à disposition de tous ceux qui veulent entrer chaque jour davantage dans l’intimité de ce qu’il convient d’appeler notre seconde patrie.

Car comme l’écrit Mgr Jacques Perrier, évêque émérite de Tarbes-Lourdes :

« le patriarche latin de Jérusalem ne demande pas seulement aux catholiques du monde entier de venir réconforter leurs frères. Il considère aussi les pèlerins comme d’autres citoyens de la Terre sainte. Certes, à un autre titre que les résidents qui sont citoyens de l’État d’Israël ou de l’État palestinien en douloureuse gestation. Mais les pèlerins sont spirituellement citoyens de la Terre sainte par ce qu’ils peuvent dire, comme le psalmiste à propos de Jérusalem : En toi toutes nos ressources ! »

Alain, pour l’équipe de la TTS

TTS

Retrouvez-nous :

Sur notre site.

Sur notre page Facebook.

Sur notre compte Twitter.

Notes :   [ + ]

1.  Selon le Bureau central des statistiques en Israël

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS