Dans le monde sans en être

La France en prière, rencontre avec les initiateurs de la neuvaine

Prière“Du 30 novembre au 8 décembre 2013, les catholiques français sont appelés à prier et jeûner tout spécialement pour le Président de la République, le Gouvernement et l’ensemble de leurs élus.” Une neuvaine pour les dirigeants de notre pays : telle est l’initiative lancée par un petit groupe de six amis. Ils ont accepté de répondre aux questions de Cahiers Libres.

D’où est venue l’idée de cette neuvaine ?

Louis : Il y a quinze jours, avant d’aller à une veillée de prière et d’adoration dans une paroisse parisienne, on échangeait entre amis sur la situation de notre pays. Et le constat était assez négatif. D’autre part, nous avions l’impression que nos dirigeants ne savaient plus quelles valeurs servir. Et face à cette situation assez préoccupante, on s’est dit qu’il n’y avait qu’une chose à faire : la prière et le jeûne ! En fait, on ne fait que répondre à l’appel de St Paul en 1Tm 2, 1-2 et de notre Pape François (homélie du 16 sept 2013).

Aussi, par cette prière, nous voulons encourager chaque Français à prier pour que nos élus soient éclairés et servent le Bien Commun, le Bien du peuple entier.

Une neuvaine pour les élus de la République laïque, c’est audacieux. Quel est le sens de cette démarche ?

Bénédicte : Oui c’est l’audace de la jeunesse ! C’est notre force. Mettre notre dynamisme, notre énergie et notre force au service du bien dans la prière plutôt que de les mettre dans la haine et la colère. Mettre en pratique l’évangile et la charité chrétienne. Convertir et habituer nos cœurs à prier pour tous.

Emmanuel : Ce n’est pas parce que mon frère ne partage pas ma foi que je ne dois pas prier pour lui et souhaiter qu’il donne le meilleur de lui-même. Au contraire ! La charité chrétienne est pas nature universelle, elle s’adresse à tous, sans exception. Elle n’attend rien en retour.

Concrètement, comment cette prière va se dérouler ?

Louis : La France en prière : mode d’emploi ! Il est de la responsabilité de chaque catholique de se mobiliser de manière constructive. Notre proposition est axée sur la prière. En voici le mode d’emploi : chaque soir du 30 novembre au 8 décembre, nous proposons de prier pour tel ou tel élu en récitant le texte de la neuvaine et une dizaine de chapelet. C’est simple et accessible à tous. Le 6 décembre, chacun sera invité à jeûner pour un ou plusieurs élus.

Savez-vous si vous êtes nombreux à vous engager dans cette prière ?

Louis : Plus de 3000 inscrits ce soir ! Nous sommes soutenus par les sanctuaires de l’Ile Bouchard, Pellevoisin, Rocamadour et du Puy-en-Velay. Enfin nous avons le soutien de Mgrs Rey, Dufour et Barbarin.

Quels sont les buts de cette démarche ?

Louis : Nous avons trois buts précis :

Prier pour que les hommes politiques de tout bord servent avant tout le Bien Commun, c’est à dire l’intérêt de toute la société.

Prier pour demander la Paix et le retour au dialogue dans notre pays.

Encourager les catholiques à prier fidèlement pour leurs gouvernants (comme le demande saint Paul en 1 Timothée 2, 1-2).

En plus de prier pour nos dirigeants, ne croyez-vous pas qu’il faudrait inciter massivement les chrétiens à s’engager en politique ? Si oui, comment ?

Bénédicte : Ce qui compte en premier c’est l’engagement intérieur, d’être convaincu qu’il faut s’engager, se bouger pour relever la France ! Chacun va agir à sa manière, avec ce qu’il est. Effectivement, il en faut qui s’engagent en politique, il en faut qui prient etc… Chacun a sa place avec ce qu’il a, ce qu’il est capable de faire.

Propos recueillis par Charles Vaugirard

3 réponses à “La France en prière, rencontre avec les initiateurs de la neuvaine”

  1. POUJOL

    En toute amitié, je n’ai pas très bien compris s’il s’agissait de prier… ou de le faire savoir. D’un acte religieux ou politique. Je lis dans l’Evangile : «Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment, pour faire leurs prières, à se camper dans les synagogues et les carrefours, afin qu(‘on les voie. En vérité je vous le dis : ils tiennent déjà leur récompense. Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là dans le secret ; et ton Père qui voit dans le secret : te le rendra.» (Mt. 6, 5-6)

  2. Charles Vaugirard

    Cher René,

    Le but de l’opération “France en prière” est d’inviter les gens à prier pour nos dirigeants, notamment en rappelant que Saint Paul le demandait déjà. C’est en effet une prière d’intercession essentielle car l’intention porte sur le bien commun.

    Donc cette démarche est sur un terrain que je qualifierait de pastoral et non de politicien car il n’y a rien de partisan la dedans.

    Après, bien sûr, la neuvaine est dite, par ceux qui le souhaite (plus de 3000), dans le secret de leur chambre.

  3. Iris

    Heureusement qu’on a encore le droit de parler de la prière, et que ce n’est pas devenu un sujet tabou… 🙂

    Je trouve ça plutôt enthousiasmant de voir qu’aujourd’hui il y a des jeunes qui se laissent interpeller par une homélie du pape ! Et c’est une chance qu’ils aient un certain talent pour la communication, pour pourvoir inciter d’autres personnes à se laisser rejoindre par l’appel de François à prier pour nos dirigeants.

Laisser un commentaire

Les balises HTML usuelles sont autorisées. Votre email ne sera pas publié.

Abonnez vous aux fil des commentaires RSS