Dans le monde sans en être

Edito: Que la Paix du Seigneur soit toujours avec vous!

 Seigneur, si ton peuple a encore besoin de mes services, je n’éviterai pas ma peine. Que Ta Volonté soit faite. Saint Martin

 

Hier, 11 novembre, nous fêtions l’armistice de la guerre de 14-18.  Fête nationale exige, drapeaux français et symboles nationaux étaient de mise, pour la gloire du pays et la mémoire de nos pères morts pour la France.

Waffenstillstand_gr

Hier, nous fêtions également St Martin, apôtre de la Gaule, évêque de Tours et un des saints patrons de la France. Et je n’ai pu m’empêcher de voir un lien étroit avec cette fête nationale du 11 novembre.

Ce saint, éblouissant officier impérial de l’armée romaine, Hongrois par sa naissance, donna sa vie à évangéliser la Gaule. En France, plus de 237 communes et 3600 églises portent aujourd’hui son nom. De là vient son titre d’apôtre de la Gaule et de saint patron de notre pays. Il est un des plus grands saints de la chrétienté. Mais sous l’armure et le manteau de prestige, St Martin, appelé le Miséricordieux, a toujours gardé une foi vive et une vie exemplaire, partageant son manteau avec les pauvres, assistant les malades, secourant les miséreux, respectant ses hommes. Puis, il donna sa vie à Dieu et se consacra à enseigner les pauvres et les paysans, à remplacer les sanctuaires païens par des églises, à prêcher avec simplicité et force la Vérité du Seigneur.

saint-martin-of-tours-06

Le bleu de nos drapeaux qui flottaient hier au vent de la liberté est celui du manteau de Saint Martin, revêtu depuis Clovis par les rois de France et devenu une des couleurs représentatives de notre pays depuis.

Martin de Tours était exemplaire et lui, ancien soldat, se faisait un devoir de refuser la violence, débordant qu’il était de l’amour du Seigneur.

Quel lien avec le traité de paix de la 1ère guerre mondiale, me direz-vous ? Aucun a priori. Si ce n’est qu’une réelle paix ne tient que par l’annonce du Christ. Qu’un réel devoir de représentation de la nation passe par une charité vraie, par l’amour de tous et notamment des plus faibles, de ceux, anonymes et sans voix, qui forment le peuple.

Imaginons notre président et tous nos élus et ministres, encore gargarisés de sentiments patriotiques (ou pas…), la tête encore pleine d’images de militaires défilant sous leurs fenêtres et de drapeaux tricolores passant sous leurs yeux.

Nous ne pourrions qu’espérer que, fiers de ces sentiments, ils se sentent investis d’une mission importante : celle de servir leur peuple. A fortiori dans un contexte où la société souffre, entre chômeurs, Roms, bonnets rouges, manifestants pour tous, …. venant crier leurs désaccords et leurs mécontentements, remettant en cause leur vote de confiance en des hommes élus pour servir.

Quel meilleur exemple pour ces hommes, dont je ne veux douter de l’honnêteté, dont je veux croire en l’intégrité, que St Martin?

Oui, vous, dirigeants, vous faiseurs de pluie et de beaux temps dans le paysage politique, vous qui décidez de partir en guerre ou de conclure une armistice, mettez vous à l’école de notre cher saint patron. Dans l’humble dévouement, dans le service de la charité, dans l’annonce de la vérité.

Nous prierons pour cela. Nous prierons pour vous. Pour votre charge si lourde pour un homme imparfait, mais qui acceptée en pleine intégrité, est si belle. Pour toutes vos responsabilités et toutes les décisions que vous aurez à prendre.

Seigneur Dieu, qui voyez notre impuissance à tenir par nos propres forces, accordez-nous, par l’intercession de saint Martin, votre bienheureux évêque, d’être protégés contre toutes les difficultés.

Amen.

Ayssalène